Communication - Ecoute,  Coopération

OBTENIR L’ATTENTION DE VOS ENFANTS EN 5 CLEFS

Vous en avez assez de répéter 50 fois la même chose et de ne pas obtenir l’attention de vos enfants. Vous vous fatiguez à répéter dans le vide vos instructions et vous finissez par vous mettre en colère. Voici comment obtenir l’attention de vos enfants en 5 clefs.

Comment obtenir l'attention de vos enfants en 5 clefs ?
Crédit photo : Viviane Stonoga


Bien souvent, nous voudrions pouvoir énoncer une seule fois une demande : “Mets tes chaussures” et que l’enfant s’exécute immédiatement. Tout d’abord, il est essentiel de réaliser le nombre de demandes que nous faisons à nos enfants par jour. Par ailleurs, la plupart du temps, ces “DEMANDES” sont en réalité des “EXIGENCES :

“ Debout, on se lève !”

“ Venez vous brossez les dents”

“Range ta chambre”

“Bois un peu d’eau ?

“Enlève ton pyjama”

“Habille toi ma chérie”

“Venez, le diner est prêt !”

“Mets ton manteau”

”Lave toi les mains”

“Allez on y va”…

 

Imaginez que votre mari vous interpelle et souhaite attirer votre attention alors que vous êtes sur votre smartphone. Allez-vous immédiatement ranger votre téléphone et être à son écoute ? Réponse NON évidemment et c’est bien normal. Vous souhaiterez finir ce que vous êtes en train de faire et ensuite l’écouter.

Les enfants sont très souvent pris dans leur activité du moment. Ils ont cette formidable capacité à vivre dans l’instant présent, ce qui en fait des êtres dotés d’une grande sagesse quand on réalise combien cette attitude est vitale et combien il est difficile aux adultes d’y parvenir. Gardons en tête que cette capacité de concentration (et donc d’abstraction aux distractions extérieures) devrait être protégée aussi souvent que possible car c’est une source inestimable de développement de leur cerveau, de leurs compétences, de leurs aptitudes.



1. Vérifiez l’état de la connexion avec votre enfant

.

Trop souvent, en réponse à notre demande / exigence, on attend une action immédiate alors que la connexion n’est pas vraiment établie, ou qu’elle n’est pas celle que l’on croit. On a donc intérêt à vérifier la qualité de la connexion avant de proposer une action.

Remarquez combien notre demande “Lave-toi les mains immédiatement !” a peu de chances d’être accueillie lorsque nous l’assenons depuis l’autre bout de la maison (alors que nous finissons d’étendre le linge en vitesse) en pensant gagner du temps.

Le ton sur lequel nous prononçons notre demande a son importance. Personne n’aime recevoir des ordres. Nous pouvons utiliser un ton joyeux. Cela nous permettra d’ailleurs de rester nous même dans une vibration agréable.

La connexion peut se concrétiser par un réel contact physique. Vous pouvez vous positionner à la hauteur de l’enfant et poser votre main sur son épaule pour lui faire part de votre demande.

Par opposition à notre tendance à hausser le ton en espérant que notre demande sera exécutée, une autre possibilité est de murmurer notre consigne dans l’oreille de notre enfant comme si nous lui partagions un secret.

Une bonne connexion est une excellente façon d’obtenir l’attention de vos enfants.

.

2. Arrêter de répéter

.

Demandez UNE FOIS et au lieu de répéter la consigne, demandez à l’enfant s’il a entendu ?

“Mon chéri, est-ce que tu as entendu ce que je viens de te demander ?”

“Oui tu m’as demandé de m’habiller”

“Et ben alors, qu’est-ce que tu préfères, t’habiller avant ou après le petit déjeuner ?”


En effet, notre enfant est parfois tellement absorbé par son activité, qu’il en devient sourd à ce qui l’entoure. Encore une fois, c’est une grande qualité. N’allez donc pas la lui enlever. Tant de parents sont tellement démunis face à des enfants qui peinent à se concentrer plus de quelques minutes…

Et comme proposé dans l’exemple ci-dessus, quand vous vous serez rapproché de lui, et après lui avoir demandé s’il vous avait entendu, posez lui une question. Cela mobilise son cerveau et le rend beaucoup plus enclin à se mettre en action.

“Est-ce que tu préfères te brosser les dents avant ou après ton pipi ?”

Au parc : “Quel jeu souhaites-tu encore faire avant de rentrer ? La balançoire ou le toboggan ?”

“Quelles sont tes chaussures qui courent le plus vite ? Les baskets rouges ou les bottes marrons ? Tu préfères mettre lesquelles aujourd’hui ?”




3. Mobiliser son attention avec une mission

.

Imaginez un scenario dans lequel il joue le rôle d’un super-héros, d’un magicien ou encore d’un détective et vous donnez lui une mission.

“J’ai une mission pour une super magicienne. Cornebidouille va arriver dans quelques minutes et elle risque de dévorer tous les jouets qui se trouvent par terre. Comment peux-tu sauver tes jouets de cette fin tragique ?”

“Ah, mais quelle heure est-il ?” “On est le soir” “Hum… et qu’est-ce qu’on doit faire déjà ? Pierre, j’a besoin d’un détective !”

“J’ai complètement oublié comment on débarrasse la table en moins de 5 minutes ?”

“On est une super équipe. Pendant que je ramène tous les cubes dans leur maison, vous mettez tous les Lego dans la boite verte.”

Offrir une mission est un excellent moyen d’obtenir l’attention de vos enfants !
.

4. Attirer la coopération par le jeu

.

Imaginez que votre partenaire ou votre patron vous donne des ordres : “Range ton bureau !”, “Amène moi le dossier bleu tout de suite !” C’est très désagréable de devoir exécuter un ordre. Recevoir un ordre a même l’effet inverse. Quand bien même, il s’agirait de quelque-chose que vous souhaitiez faire, si quelqu’un vous l’assène comme un ordre, vous n’avez plus du tout l’élan de le faire. Nous ne nous parlons pas ainsi entre adultes. Et bien, les enfants sont exactement comme nous et ils n’aiment pas qu’on leur donne des ordres. Ca les bloque et ça les met immédiatement en opposition.

L’être humain est ainsi fait qu’il est naturellement bienveillant et c’est un être dont la plus grande joie est de contribuer au bonheur d’autrui, lorsqu’il n’y est pas contraint. Marshall Rosenberg


On remplacera sans hésiter la phrase : “Tu mets
tes chaussures maintenant !” par une phrase qui donne envie,  ou par quelque-chose de ludique. Les enfants sont très réceptifs aux jeux. Cela les met immédiatement en action et les enthousiasment.

“Je vois deux chaussures qui ont très envie de venir croquer tes pieds !”

“On va essayer de faire un maximum de mousse avec le savon ! On va voir si ça peut nous faire des gants.”

“Imagine tous les microbes que tu vas chasser… On va les piéger dans les bulles de savon et les envoyer au fond du lavabo !”



5. Proposez un délai à votre enfant

.

Il est absorbé par son jeu et est en pleine concentration. Après avoir créé le contact avec lui, informez-le que que vous souhaitez qu’il mette à fin de son activité et réponde à votre demande dans un certain délai. Il est beaucoup plus facile pour l’enfant d’être prévenu à l’avance afin de faciliter la sortie de son activité. Vous pouvez déposer un sablier près de lui, lui proposer de mettre une alarme ou simplement  l’informer que vous reviendrez  le trouver dans 5, 10 minutes.



Vous l’aurez compris, essayer d’imposer sa demande de façon autoritaire à toutes les chances de conduire à l’échec et à force de répétitions, c’est la relation avec votre enfant qui risque d’en pâtir. Les possibilités d’obtenir l’attention et la coopération de vos enfants sont nombreuses.  Plus vous en ferez l’expérience et plus vous développerez votre créativité pour rester dans le lien et viser juste pour obtenir leur attention et une action. Cette approche apporte de grandes surprises car vos enfants vous feront régulièrement le cadeau d’anticiper vos demandes pour vous surprendre.

Surtout ne me croyez pas, expérimentez !

.

Partager l'article
  •  
  • 2
  •  
  •  
  • 2
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.