Non classé

HYMNE A TOUTES LES MAMANS

Je vous propose de faire une pause dans vos recherches sur la parentalité positive car aujourd’hui, je fais un hymne à toutes les mamans et je voudrais les mettre à l’honneur !!! Lorsque j’ai eu mon premier enfant, que 1000 choses se sont ajoutées à ma vie existante déjà bien remplie et que toute ma vie en a été bouleversée, j’ai réalisé à quel point les mamans étaient des super héroïnes… Je voudrais prendre un temps spécial pour les célébrer comme il se doit !

.Je voudrais prendre un temps spécial pour faire un hymen à toutes les mamans



Depuis le lever jusqu’au soir, voire même sans interruption jusqu’au lendemain, leur cœur est branché sur leurs enfants. Elle mettent le réveil Depuis le lever jusqu’au soir, voire même sans interruption jusqu’au lendemain, leur cœur est branché sur leurs enfantsde sorte qu’elles aient quelques minutes pour se préparer avant le réveil de leurs petits. Elles ont parfois déjà préparé la veille au soir les vêtements pour le lendemain, le biberon, le cartable avec la feuille à retourner signée pour la maîtresse…

Concernant les vêtements, vers ses 18 mois, je me souviens que je préparais chaque jour pour ma fille ce que j’appelais “un bonhomme”. J’étalais sur le sol les vêtements que je lui proposais sous la forme d’un bonhomme avec le pull, le T-shirt, la jupe ou le pantalon, les chaussettes et même la culotte par-dessus. Évidemment, ça la faisait rire de voir un bonhomme et elle était toute heureuse de s’habiller.

.

Les mamans réservent un temps de câlins au réveil pour que celui-ci soit le plus doux possible pour leurs petits. Elles préparent le petit déjeuner, elles essayent qu’il soit au maximum équilibré en ajoutant les fruits les plus jolis, en enlevant le noir de la banane… Mais elles pensent aussi à tout ce qu’elles vont devoir faire dans la journée : une réunion ou un rendez-vous important à préparer, une liste de tâches longue comme le bras à réaliser dans un temps record car elles caressent le doux espoir de sortir le plus tôt possible du bureau. Elles hésiteront avant de s’autoriser à l’heure du déjeuner un repas avec une amie ou une séance de yoga. Elles feront le calcul pour voir si cela risque de repousser l’heure du sortie le soir. Elles trouveront le temps dans la journée de passer quelques coups de fil pour régler un problème avec la crèche ou le parascolaire ou la commande d’un nouveau livre sur la façon dont gérer les crises avec leurs enfants.

.

elles pensent aussi à tout ce qu’elles vont devoir faire dans la journée : une réunion ou un rendez-vous important à préparer, une liste de tâches longue comme le bras à réaliser dans un temps record car elles caressent le doux espoir de sortir le plus tôt possible du bureau


Et quand la journée de travail touche à sa fin, c’est la deuxième journée qui commence pour elles. Elles rentrent le plus vite possible à la maison sans détour. Elles ont déjà en tête ce qu’elles vont préparer à manger, ce qui va plaire à papa mais peut-être pas aux enfants, ce qu’elle aimerait elle pour tenter de garder la ligne… Alors elles jonglent et essayent de faire plaisir à tout le monde. Elles essaieront encore de sauver quelques minutes pour se mettre à quatre pattes et jouer avec les enfants. Il y aura encore le repas, le brossage des dents, la douche ou le bain, le pyjama, le dernier pipi, le dernier verre d’eau, l’histoire, les câlins et parfois encore une nouvelle tournée de yaourt, de verre d’eau, de pipe, de câlins… Elles finiront leur journée sur les rotules avec la seule envie d’aller vite se coucher. Mais elles penseront encore qu’il faudrait ouvrir le courrier, plier le linge ou ranger un peu… Quand tout ceci se sera passé sans heurt et sans dispute, il leur restera un petit peu d’énergie pour afficher un sourire.

.Et quand la journée de travail touche à sa fin, c’est la deuxième journée qui commence pour elles


Mais il y aura aussi toutes les fois où une dispute aura éclatée entre les enfants, avec l’un deux  ou avec leur partenaire. Et c’est parfois le découragement qui marquera les derniers instants de cette journée…


Une maman connaît le prénom des copains de ses enfants, elle connaît la taille de leurs chaussures, de leurs vêtements, elle sait à quel anniversaire ils ont envie d’aller et quelle activité ils préfèrent faire. Elle connaît leur jeu préféré et leurs livres favoris. Elle sait exactement ce qui leur fait plaisir et ce qu’ils n’aiment pas entendre de la part des adultes.  Elle sait tout de suite quand quelque-chose ne va pas.  Elle sait où se trouve la colle ou le chouchou. Elle sait le garder le sourire avec eux, même quand elle se sent épuisée.


Je suis certaine que vous vous serez reconnue dans quelques une de ces attitudes.


Avec une amie, je souriais en échangeant à ce sujet car on partageait vraiment l’idée que les mamans sont juste des super héroïnes. Et elle riait en me disant que lorsqu’elle réussissait à mettre du mascara le matin au milieu des dizaines de tâches à effectuer dans un temps record, alors elle se sentait vraiment telle une super championne. Personnellement, je n’essaye même plus de mettre du mascara Winking smile


Par avance, toutes mes excuses à vous Messieurs, car ceux qui lisent cela ne sont probablement pas concernés. il y en a encore tellement qui fuient le 18-20 heures à la maison et restent tard au travail pour éviter cette fin de journée difficile et au passage passer pour un héros qui travaille tellementMais il y en a encore certains qui fuient le 18-20 heures à la maison et restent tard au travail pour éviter cette fin de journée difficile et au passage passer pour un héros qui travaille tellement ! Et, vous les filles qui essayez de rentrer le plus tôt possible, votre manager pensera que, décidément, dès que les femmes ont des enfants, elles sont moins investies dans leur travail. Alors que vous aurez simplement cherché des méga méthodes de productivité pour en faire beaucoup plus en beaucoup moins de temps.



Pour tout ceci, chères mamans, je vous envoie un immense
BRAVO, je vous distribue des lauriers, des médailles, je vous décerne les félicitations du jury, bref je vous mets à l’honneur. Vous le méritez amplement et ce, quotidiennement. Car c’est un réel challenge que nous devons relever au quotidien et, à chaque fois que nous réussissons, c’est équivalent à un champion qui finira une course. Généralement, il est applaudi à l’arrivée lui au moins. Pour nous, l’exploit passe inaperçuHeureusement que l’on reçoit des “maman je t’aime”, des câlins et des bisous qui sont nos récompenses. Alors, je vous le demande comme un service, recevez ces félicitations, acceptez cette distinction spéciale et félicitez vous également, tapez-vous sur l’épaule, envoyez-vous des fleurs, vous le méritez 250 000 fois.

.

Pour tout ceci, chères mamans, je vous envoie un immense BRAVO, je vous distribue des lauriers, des médailles, je vous décerne les félicitations du jury, bref je vous mets à l’honneur


Dans mon prochain article, je vous prépare un condensé de trucs et astuces pour vous faciliter le quotidien,


Et une fois n’est pas coutume, je modifie ma maxime habituelle :

Surtout croyez moi sur parole !



Et je vous invite à visionner cette vidéo si vous ne craignez pas de rire et pleurer.

 

 

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.