• Conférence,  Faber & Mazlish

    “PARENTS EPANOUIS, ENFANTS EPANOUIS”

    J’ai eu l’opportunité de rencontrer en personne Roseline Roy, un p’tit bout de femme à l’énergie contagieuse qui œuvre dans le monde francophone pour faire découvrir l’approche Faber et Mazlish. Son vœu le plus cher : que parents épanouis rime avec enfants épanouis. J’ai à cœur de vous transmettre son message afin de vous offrir des ressources concrètes pour JOUER au mieux votre rôle de parent.

    La conférence  “Parents épanouis, enfants épanouis” était organisée par l’Association Montessori Suisse qui voit dans l’approche Faber et Mazlish un complément à la pédagogie Montessori, pour les parents et pour les enseignants.

    Papa avec sa fille - Photo by Jude Beck on Unsplash

  • Communication - Ecoute,  Empathie

    ACCUEILLIR LES EMOTIONS

    Accueillir les émotions ? D’accord. De toutes les façons, on ne parle plus que de ça. Mais concrètement, on fait comment ? Déjà que ce n’est pas facile d’accueillir nos propres émotions alors ceux des autres ! Eh  bien, justement, une fois de plus, nos enfants sont nos guides et ils nous aident à toucher de plus près ce qu’est une émotion intense et comment l’accueillir. Ils nous offrent de nombreuses occasions de pratiquer cet accueil. Ils ne nous jugent pas sur nos tentatives. Ils savent que nous les aimons.

    Accueillir nos émotions : nos enfants sont nos guides et ils nous aident à toucher de plus près ce qu’est une émotion intense et comment l’accueillir
    Photo-by-Jordan-Whitt-on-Unsplash


  • Empathie

    Comment réagir face aux pleurs des enfants ?

    Même avec toute notre bonne volonté, nous sommes trop souvent démunis face aux fortes émotions de nos enfants. Alors, sans plus attendre, découvrons une approche qui répond à la question : comment réagir face aux pleurs des enfants ?


    Dans son article « À l’écoute des bébés » Vimala McClure1 écrit :

    Imaginez que vous venez tout de suite de traverser une expérience traumatisante, quelque chose qui vous a profondément perturbé. Vous êtes au bord des larmes et êtes incapable de vous relaxer ou de vous concentrer. Vous allez trouver une amie ou votre conjoint pour avoir de l’aide. Vous commencez à parler de ce qui vous est arrivé et de ce que vous ressentez à ce propos.

    Après un moment d’empathie, votre amie commence à vous calmer en vous disant : « Ca va aller, ça va aller, n’y pense plus, s’il te plaît ne pleure pas, je ne supporte pas quand tu pleures. Allez, fais-moi un sourire maintenant. Laisse-moi te préparer quelque chose à manger. Peut-être devrais-tu voir un médecin ? » Vous allez probablement sécher vos larmes et intérioriser votre souffrance, de façon à préserver votre amitié et également parce que la réponse de votre amie vous a montré que vous ne pouvez pas être vous-même en sa présence.

    Vimala McClure “A l’écoute des bébés”
    Petite fille en sanglots